Participation du Burkina Faso à la 2ème Réunion du Comité Technique de Suivi sur la Jeunesse, la Culture et le Sport (CTS-JCS2) de l’Union africaine à Addis-Abeba

Les ministres chargés de la culture (Tahirou BARRY) et des sports (Taïrou BANGRE), ont représenté le Burkina Faso à la 2ème Session du Comité Technique de Suivi sur la Jeunesse, la Culture et le Sport (CTS-JCS2) de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie), les 16 et 17 juin 2016.

Cette Conférence des Ministres de la jeunesse, de la Culture et de sport des Etats membres de l’UA a été précédée d’une réunion des experts des secteurs concernés, tenue du 13 au 15 juin 2015, réunion à laquelle ont pris part MM. Stanislas MEDA, Secrétaire général du Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT), Ardiouma SOMA, DG du FESPACO (MCAT), Michel SABA, DG du CERAV/Afrique (MCAT), et Mory SANOU, DG des Sports au Ministère des Sports et des Loisirs (MSL).

Au cours de cette session du CTS-JCS2 qui s’est tenue sous le thème « L’année africaine des droits de l’homme : promouvoir l’éthique et la diversité culturelle comme droit fondamental des peuples d’Afrique », les travaux ont porté entre autres sur :

  • la création et l’opérationnalisation d’une Commission africaine de l’audiovisuel et du cinéma (AACC) rattachée à l’UA ;
  • la ratification par les Etats membres des Chartes de l’Union africaine relatives à la Culture et à la Jeunesse ;
  • l’organisation et le fonctionnement des Jeux africains (JA).

Le session avait pour objectifs d’offrir aux ministres et aux experts des secteurs concernés par cette plateforme commune de l’UA, d’examiner les progrès réalisés dans la mise en œuvre des décisions du CTS-JCS1 et de délibérer sur le thème de la session ainsi que sur d’autres points spécifiques inscrits à l’ordre du jour, dans l’optique du renforcement de la synergie entre les trois (03) secteurs.

Le Burkina Faso y a été 3ème Vice-président au sein du bureau du CTS-JCS2, à ce poste qui revient à la région Afrique de l’Ouest. Le Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme siège donc désormais au sein de cet organe pour un mandat de deux (2) ans.

Des Contributions majeures du Burkina Faso aux travaux de la Session

Les contributions du Burkina Faso ont porté d’une part, sur les questions de gouvernance touchant à la gestion de l’avenir des jeunes au sein des Etats membres de l’UA, et d’autre part, sur la participation de notre pays aux Jeux africains de Brazzaville ainsi que sur la confirmation de notre candidature aux JA de 2023.

Les participants ont accueilli avec enthousiasme, l’annonce en pleine session par le Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, de la ratification par le Burkina Faso de la Charte de la renaissance culturelle africaine, portant du même coup à 9, le nombre des Etats ayant ratifié cet instrument de référence de l’Union africaine concernant la culture.
Le Burkina Faso entre ainsi dans le cercle des « Etats champions », chargés de sensibiliser les autres Etats de leur région sur la nécessité d’accomplir les actes de ratification de la Charte.

Des rencontres en marge du programme officiel de la session

Au cours de la mission la délégation burkinabè en a profité pour nouer des contacts et échanger avec de nombreux ministres, délégués, responsables d’institutions panafricaines et experts des secteurs de la jeunesse de la culture, et des sports.

Mission pleinement accomplie donc par la délégation qui, il convient de la souligner, a été chaleureusement accueillie et techniquement assistée par l’Ambassade du Burkina Faso à Addis Abeba et auprès de l’UA avec à sa tête SEM. Amidou TOURE secondé par SEM. Léoplod BONKOUNGOU. Chapeau à leurs excellences et à toute l’équipe de l’Ambassade !

Un fait marquant : la ratification de la Charte de la renaissance culturelle africaine par le Burkina Faso, annoncée par le Ministre Tahirou BARRY à l’Union Africaine !