Programmes

Les programmes du CERAV/Afrique, qui s’appuient sur des plans stratégiques quinquennaux et sur des plans d’actions triennaux, consisteront à réaliser les actions ci-après :

Promouvoir la réalisation d'inventaires coordonnés des activités et mesures entreprises au niveau national dans le domaine des arts vivants ;

Créer et tenir à jour une base de données interactive présentant les acteurs, les institutions, organisations et entreprises actifs dans la promotion, la gestion, la production, l'enregistrement, la diffusion et la transmission dés arts vivants dans les Etats qui participent au Centre et offrir à ces personnes et institutions une plate-forme d'échanges ;

Recenser, analyser et systématiser les bonnes pratiques africaines dans le domaine de la promotion et la mise en valeur des arts vivants et les diffuser à travers un site web ;

Encourager aux niveaux régional, sous-régional et national, en tenant compte des spécificités et des besoins des pays africains, le développement d'outils éducatifs, pratiques et autres pour renforcer les capacités des différentes catégories de personnes et d'institutions actives dans le domaine des arts vivants ;

Organiser ou co-organiser des séminaires et ateliers de formation au Burkina Faso ou dans les Etats participant au Centre, pour renforcer les compétences des acteurs culturels impliqués dans l'organisation de festivals, la protection, la promotion, la production et la diffusion des arts vivants ainsi que la réalisation et la gestion d'équipements culturels (théâtres, cinémas et centres culturels, etc.) ;

Organiser régulièrement des réunions d'experts de tous les États participant au Centre, en vue de l'examen des outils visés à l'alinéa (4) et de l'évaluation des séminaires et ateliers visés à I’alinéa (5) ;

Prendre des initiatives pour soutenir l'adoption et ou la mise en œuvre de mesures au niveau national en faveur du développement des industries culturelles, notamment sous la forme de partenariats entre le lecteur public et la société civil3, y compris le secteur privé; recenser et diffuser les bonnes pratiques dans ces domaines ; d'assister les États participant au Centre dans le développement de stratégies de promotion de leur offre culturelle, de politiques de développement culturel, de financement culturel et de politiques de soutien à l'émergence ou au renforcement d'industries culturelles, dans le sens des directives opérationnelles adoptées pour la mise en œuvre de l'Article 16 de la Convention de 2005 ;

Faire connaître l'action de I'UNESCO dans le domaine des arts vivants, promouvoir les Conventions de l'UNESCO relatives à la diversité culturelle et en faire connaître les directives opérationnelles devant guider leur mise en œuvre ;

Assister les États africains qui sont parties à la Convention de 2005 dans la mise en œuvre de cette Convention aux niveaux national et international, y compris pour la préparation des demandes d'assistance juridique, technique, financière ou autre, concernant la mise en place de politiques culturelles ayant trait aux arts vivants, le renforcement des infrastructures pertinentes, le renforcement des capacités ou le développement d'industries culturelles dans le sens des directives opérationnelles relatives à la mise en œuvre des articles de la Convention de 2005 relatifs à la coopération internationale.